Cette frange végétale continue relie l'Atlantique à la Méditerranée; elle est caractérisée dans nos Pyrénées Centrales par de vastes étendues boisées composées de hêtraies, hêtraies sapinières, sapinières, pinèdes, et chênaies essentiellement. Indissociable du destin des hommes, la forêt s’est transformée au cours des siècles disparaissant parfois des versants sud sous le feu des écobuages ou sous la hache des éleveurs et la dent de leurs troupeaux dans les espaces appelés « Artigues ».
Elle fournit la matière bois, pour construire les maisons et granges, fourniture en chauffage bûches ou charbon, la feuille sèche pour l’alimentation hivernale du bétail.
Elle permet de ralentir l’érosion des sols en retenant neige et pluie. Elle filtre l’eau et son évapotranspiration régule le climat local et la température, elle dépollue l’air par sa fonction chlorophyllienne. L'exercice de mon métier m'a permis de vivre l'intimité des hôtes sauvages et libres de la forêt qui les protège. Comment ne pas être séduit par la beauté primitive des cerfs et tétras aux amours bruyantes, immuablement programmées, et par la fragilité et l'harmonie des écosystèmes.

Pierre Cadiran - auteur photographe